top of page
Rechercher

5 raisons qui font que l'IA n'aura pas la peau des photographes!

Dernière mise à jour : 10 mai 2023



Qu’est ce que l’intelligence artificielle?

C’est la reproduction des comportements humains tels que la rédaction, le raisonnement, la planification, la création d'images …

Ces technologies sont constamment en évolution et sont utilisées dans de nombreux domaines. Mais celui que je vais aborder est le générateur d’images par l’IA.


Qu’est ce qu’un générateur d’images avec l’intelligence artificielle?

C’est une application qui permet de créer automatiquement des images à partir de données.

Quelles sont ces données ?

Ce sont des images disponibles en ligne ou dans des banques d’image destinées à être parcourues par ses générateurs d’images. Grâce à la quantité astronomique d’images et de photographies disponibles sur Internet, la qualité et la précision sont de plus en plus saisissantes. Alors pourquoi n’aura t'elle pas ma peau? Voici les 5 raisons:




1. On fait du neuf avec du déjà vu.


Je considère l’IA dans le domaine de la photographie comme un recyclage de toutes les images qui sont plus ou moins utiles sur la toile.

Comme expliqué en intro, la matière première du générateur d’image par l’IA sont des photographies disponibles en ligne. Là aussi la source des bases de données ne sont pas très claires, elles proviennent d'images présentent sur le web, ce qui ne signifie pas qu’elles sont libres de droits. Il en va de même pour les photographies provenant des réseaux sociaux. Sachant que de ce côté là, toutes les photographies se ressemblent dans le style (cadrage, filtres, composition …) on ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup d’images qui sortent du lot. En cause les effets de mode qui font que tout le monde copie tout le monde. Déjà la matière première est limitée, ce qui ne peut engendrer qu’une masse d’images similaires.

La matière première d’un photographe c’est son cerveau, ou plutôt son imagination (cette dernière ne connaît aucune limite).

Vous me direz, oui mais l’IA va très vite s'améliorer! Certainement, mais pas de quoi trembler dans l’immédiat.


© Véronique Montané



2. Comme 1 + 1 =2


Le métier de photographe c’est un être humain qui engage un autre être humain pour réaliser des images. Que ce soit pour du portrait ou un environnement, l’IA n’a pas de possibilité de me remplacer pour l’instant. Et quand bien même, si un jour cela devait arriver, dans ce monde de plus en plus dématérialisé, le contact humain reste une force qu’il faut savoir défendre et mettre en valeur. Photographier des personnes requiert non seulement des compétences techniques mais aussi la capacité d’interagir avec les gens.

En ce qui concerne la photographie commerciale, je n’ai pas de crainte non plus.

Les clients veulent une image propre à leur marque, cela implique une écoute, une grande réflexion et beaucoup de rigueur dans l’exécution des prises de vues et du traitement d’image. Ce n’est pas en tapant une seule phrase dans un générateur que l’on obtient ce résultat.


© Véronique Montané

3. Mon métier sera encore plus respecté

Même si la technologie de l’IA se développe au point d’être démocratisée, les créatifs sauront toujours tirer leur épingle du jeu. Le métier de photographe a toujours subi l’évolution de la technologie. Beaucoup de photographe ont fermer leurs portes avec l’arrivée du numérique et pourtant le métier existe toujours. Les photographes ont su se réinventer, créer de nouvelles prestations et améliorer les existantes. Tout le monde peut faire de jolies photographies avec son smartphone mais cela ne remplace pas le /la photographe.

Un artisan qui a acquit une bonne expertise, avec un très bon relationnel et un grand respect pour ses clients, saura valoriser son savoir faire et inspirera le respect pour la profession.


© Véronique Montané

4. Le temps il va vous en falloir !


En effet, pour générer une image, il faut formuler sa demande. Il va falloir être précis ! Attendre le chargement des propositions, si elles ne vous conviennent pas, il faudra recommencer en changeant sa formule ou recommencer sur un autre logiciel.

L’IA permet même le détourage, pour l’instant ce n’est pas parfait et si ça s’améliore, c’est une partie qui rendra services aux photographes pour optimiser son flux de travail.


© Véronique Montané

5. Le test !


Allez je me mets en compétition avec l’IA.

Prenons une prise de vue que j’ai réalisée pour une cliente :

La photographie de Pâques pour le Champagne Xavier Loriot. Les consignes :

Carte blanche, pourvu que ce soit original.

Voici mon travail créer de toute pièce avec mon cerveau (imagination, réflexion technique, étude de la lumière, mise en avant de ma star « la bouteille ») :


© Véronique Montané

J’ai testé 3 générateurs en formulant la même demande pour chacun en fonction de ce que j’ai réalisé sur ma composition ci-dessus :

Une bouteille de champagne Xavier Loriot qui sort d'un œuf de Pâques au chocolat sur un nid de paille verte sur un fond marron clair, avec des petits chocolats de Pâques autour de l'œuf sur la paille verte

J’ai oublié de préciser la cloche sur la bouteille et que c’est une cuvée rosé mais vous verrez par la suite que ça ne change pas grand-chose car le but n’est pas d’obtenir exactement la même image mais de se rapprocher de ma composition.


Voici le résultat :


-1er essai sur le site DreamStudio, il me propose 4 images (on peut en générer +)


Ça se passerait presque de commentaire.


- 2eme essai sur le site Crayon : il me propose 9 images

Bizarre cette bouteille. Bizarre ces flûtes.


- 3eme essai sur le site NightCafé : il me propose 4 images

Elle est ou la bouteille ?




Mes conclusions : (cela n’engage que moi, c’est mon ressenti)


Même si je n’ai pas précisé que c’est une bouteille rosé, les propositions sont à coté de la plaque, même s’il faut l’admettre c’est joli, mais regardons d’un peu plus prés :

- Il n’y a pas la marque du champagne Xavier Loriot.

- Le résultat est classique.

- La bouteille a parfois une drôle de forme.

- L’image paraît artificielle, c’est compliqué pour le consommateur de se projeter.

- La demande que j’ai formulé s’accorde avec ce que je souhaitais réaliser mais les images proposées par l’IA ne correspondent pas du tout à ma demande.

Si tout le monde se fit aux tendances pour créer leurs images, elles se ressembleront toutes.


Bref, tout cela va certainement s’améliorer mais le cerveau des photographes créatifs ne sera pas remplacer avant longtemps. Pour l’instant cela n’alimente que la boulimie d’images artificielles qui existe sur le web. Si tout le monde se fit aux tendances pour créer leurs images avec l'IA, elles se ressembleront toutes. Les belles images originales des photographes amateurs ou professionnels restent encore les plus attractives et ont de beaux jours devant elles !

Un dernier espoir, avec tous ces artifices, le besoin du « vrai » du « naturel » se fait sentir, alors MÊME PAS PEUR !




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page